Adapter sa posture professionnelle auprès d’une personne en situation de handicap

Descriptif

Les interventions à domicile se caractérisent par des relations singulières entre les personnes accompagnées et les intervenants professionnels. Le savoir-être des intervenants, c’est à dire la capacité à adapter son comportement et sa posture vis à vis de la personne accompagnée, apparaît à la fois comme un levier pour améliorer la qualité des interventions (et donc la satisfaction des personnes) mais aussi comme un moyen pour les intervenants d’améliorer les conditions d’intervention et de réduire les risques d’arrêt.

Prérequis

Le stagiaire devra avoir eu une première expérience auprès d’une personne en situation de handicap pour lui permettre d’être en capacité d’expliquer des contextes particuliers, afin de pouvoir envisager sa posture professionnelle.

A défaut, le stagiaire devra avoir suivi la formation intitulée « La prise en charge des personnes en situation de handicap à domicile ».

Objectifs

  • Pouvoir identifier et formuler les difficultés relationnelles que les interventions à domicile peuvent provoquer : sentiment de gêne, d’intrusion, d’indiscrétion, de honte, d’intimidation…
  • Analyser les effets de sa posture sur la manière d’être et le mode de vie des personnes accompagnées
  • Etre capable de prendre du recul et analyser les façons de faire
  • Etre en capacité d’ajuster sa posture et ses pratiques professionnelles aux besoins des personnes en situation de handicap

Contenu

  • Réflexion sur le rôle attendu par un intervenant professionnel auprès d’une personne handicapée : qu’est-ce qu’une posture professionnelle ? Quel est le rôle attendu d’un intervenant qui intervient au domicile d’une personne en situation de handicap ? Réflexion sur les notions d’autonomie, de dépendance et de compensation.
  • Réflexion sur la posture professionnelle en tant qu’intervenant à domicile : quelles sont les spécificités d’intervention auprès d’une personne handicapée par rapport à une personne âgée ? Quelle posture adopter si la personne refuse d’être aidée ? Quelle posture adopter si la demande de la personne n’est pas celle qui était prévue ?
  • Gène, intrusion et signaux faibles : qu’est-ce que des « signaux faibles » ? Comment peuvent-ils être manifestés par les personnes ? Comment les intervenants à domicile peuvent-ils les capter alors même qu’ils ne sont pas toujours verbalisés par la personne ? Quelles sont les conséquences et les impacts sur la posture professionnelle ?
  • Réflexion sur la posture à adopter au domicile de la personne aidée : analyse d’une situation issue d’une monographie.
  • Description d’une situation de gêne et ajustement de la posture : quels sont les signes de gêne que détectent les intervenants ? Quelles sont les précautions prises ? Comment exprimer auprès d’un responsable, auprès de ses collègues, une situation de malaise ou de gêne ? Les participants présenteront objectivement une situation pour permettre les échanges avec le groupe.
  • Détermination de pistes d’actions concrètes pour améliorer le traitement de ces situations.

Méthodes pédagogiques

  • Apports théoriques
  • Echanges de pratique
  • Etude de cas
  • Brainstorming
  • Visionnage et étude de film

Dates des formations

  • 8, 9 octobre 2019 à Coulounieix Chamiers
  • 13, 14 novembre 2019 à Reims